Christian LARCHER
61/2C Athlétisme Lancers

HISTOIRE DES RETROUVAILLES D’ANCIENS DU «BATAILLON DE JOINVILLE»

J’avais «bricolé» un site Internet personnel, sur Amiens, Jules Verne et le Canada, qui comprenait une page sur l’athlétisme avec quelques photos et  mes «perfs» bien modestes. Bien entendu j’y évoquais le Bataillon de Joinville. C’était en 1997. Je m’étais dit que cette page sur Internet serait peut-être lue par un ancien du BJ.

En septembre 2002 ma messagerie affiche le mail suivant : Lucien 2002-09-10 16:18:43

Christian,
Enfin je retrouve un ancien du BJ ! Bravo pour ton site (je l'ai trouvé par Google en cherchant "Bataillon de Joinville"). Je te joins une photo qui te rappellera quelques souvenirs. J'aimerai retrouver quelques copains du BJ : lanceurs mais surtout sauteurs (j'étais dans leur chambre à Joinville). Je connais deux anciens qui résident à Nice : Pijarowski (président du club de ma jeunesse) et JP Jean (sauteur en longueur). Si tu le souhaites nous pouvons correspondre, j'ai quelques photos de l'époque (Algérie et Joinville).
Amitiés.

1963-04-Lanceurs

J’en suis resté «baba». Plein de souvenirs sont remontés. J’avais déjà réussi à contacter une fois par téléphone Méeus et Ernwein mais sans suite. Un peu plus d’une heure après j’ai répondu :

Salut Lucien,
Tu es le premier que je retrouve ! J'espérais que cette page sur l'athlétisme serait une bouteille à la mer qui arriverait chez un ancien. Ca y est !
Si je me souviens de cette photo ! Je l'ai toujours. Si tu vois Pijarowski tu lui diras bonjour. Je suis maintenant en retraite car il y a 7 ans j'ai fait un infarctus,... triple pontage coronarien et l'an dernier j'ai été opéré d'un anévrisme à l'aorte dans le bide. Mais tout va bien. Je fais 5 à 6 km par jour à pied. Et toi que deviens-tu ?
A bientôt te lire. Ton mail me fait vraiment plaisir.
Amicalement.
Christian.

C’était le début de retrouvailles via Internet et l’origine du groupe d’anciens actuel. Les recherches  ont été anecdotiques parfois. Christian ORJAS, je l’ai retrouvé par un site Internet de son ancien lycée dans lequel il était écrit qu’il était retraité à Loriol. Une photo sur ce site ne parmettait pas de douter. C’était bien lui … Recherche sur l’annuaire téléphonique électronique et, «allez zou» comme il dit, retrouvé ! Pija, Lucien savait où il était ainsi que JC Pougeard.  Mais on recherche toujours le «soldat Jean-Claude Roux» lanceur de marteau. J’ai téléphoné à chaque Roux habitant dans la rue Saint-Honoré à Paris puisqu’il habitait là en 1962… Rien ! Chaque correspondant a été très aimable et certains m’ont même souhaité bonne chance dans mes recherches. Une dame m’a répondu «Oui vous êtes bien chez JC Roux» - je me suis dit, ça y est je l’ai retrouvé -  puis dans un éclat de rire elle a ajouté : «Mais lui et un sportif ça fait deux» … loupé !

Depuis septembre 2002 les correspondances par mails et téléphone se sont multipliées. Echanges de photos par Internet et CD. Lucien est venu à la maison. Informaticien il a mis en ligne le site Internet et les recherches ont été fructueuses et les retrouvailles s’accélèrent…. C’est SUPER !

René Gringelli nous a quittés. En novembre 1961, moment où on nous a annoncé que nous allions partir en AFN, René a appris qu’il venait d’être Papa de jumelles.  Tout les gars étaient catastrophés à l’idée qu’il allait partir avec nous en laissant son épouse et les bébés. Mais, très heureusement, il est resté en «métropole» comme on disait. J’ai appris que Sevestre, lanceur de javelot, nous avait quittés aussi il y a quelques années.

Internet est un outil précieux puisque nous nous sommes retrouvés grâce à cette technique.

Amitiés sincères à tous et à votre famille.

Christian : un Amiénois heureux de vous retrouver.

[Accueil] [Jeunesse]
Retour CBJ page Copains Site Copains BJ

Version jeudi 9 août 2018

CCDEFS

Mon site web